Le mystère de la souffrance innocente

Shin-Kwan qui vit à la fraternité de Seoul nous parle du travail dans lequel il s’est engagé à son retour en Corée après son année sabbatique. Il s’agit d’un travail avec des jeunes, entre 2 et 30 ans, fortement handicapés, travail dans lequel il s’est beaucoup impliqué physiquement, psychologiquement et spirituellement. Côtoyer une souffrance qui questionne au plus profond et faire face à l’inefficacité de soins utilisés pour une guérison qui en fait est impossible, l’ont amené à se demander quel est le sens de ces vies atrophiées et du mystère de la souffrance. Il nous dit comment il a peu à peu découvert chez ces enfants une profonde humanité.

Lire la suite

Sourire, « le plus beau cadeau du monde ».

À la fraternité de Séoul, en Corée, vivent trois frères coréens. Avec beaucoup de sincérité, Pyeong Ch’eol nous livre quelque chose du regard qu’il porte sur sa vie : démonstration qu’avec beaucoup d’humour, on peut exprimer des choses très profondes…

Lire la suite

Regarder avec amour… même l’arbre qui me donne mon travail

magnolia2Depuis que ce texte a été écrit à Seoul, les yeux du monde se tournent souvent vers leur voisin du nord, devenu très menaçant… Mais espérons que la guerre ne dépasse pas l’aspect rhétorique… La Fraternité en Corée vit des moments importants. C’est le groupe des frères du pays dont fait partie Pyeong Ch’eol qui a repris le flambeau et devra faire en sorte que la Fraternité y devienne de plus en plus coréenne. Lire la suite